• Obtenez gratuitement des devis d'assurance santé sur Chronomut !

Votre mutuelle Santé en 2 minutes chrono !

N° Vert : 0 800 08 17 35

Appel GRATUIT depuis un poste fixe

Santé et mutuelle : ce qui va changer au 1er janvier 2017

Publié le Jeudi 29 Décembre 2016
Santé et mutuelle : ce qui va changer au 1er janvier 2017

Chaque année, le 1er janvier amène son lot de bonnes et de mauvaises surprises pour le budget. Et pour cette année 2017, on retiendra une augmentation du prix des complémentaires santé, mais également un pas de plus vers la généralisation du tiers-payant. Explications !

Une augmentation de la cotisation des mutuelles

On en parlait déjà il y a quelques jours : en 2017, le montant des cotisations de mutuelle va augmenter de 2 à 5 %, selon si on dispose d’une complémentaire personnelle ou d’un contrat de groupe.

Cette augmentation est consécutive à celle des coûts de santé : en clair, les remboursements coûtent plus cher aux mutuelles, qui répercutent dont une partie de ces coûts sur les cotisations. A partir du 1er mai 217 par exemple, le coût de la consultation chez le médecin généraliste passera à 25 €, au lieu de 23 € actuellement.

Le tiers payant pour les femmes enceintes et les personnes souffrant d’une ALD

Dès le 1er janvier 2017, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’une affection longue durée (ALD) bénéficient du tiers payant lors d’une consultation chez le médecin. Il s’agit de la même dispense de frais que celle déjà appliquée en pharmacie par exemple. Sur présentation de la Carte Vitale, la part prise en charge par la Sécurité sociale ne devra plus être avancée et le médecin sera directement remboursé par l’Assurance Maladie.

Le ticket modérateur, c'est-à-dire la part restant à la charge du patient, devra en revanche être directement réglée au praticien. Si le patient dispose d’une mutuelle, le ticket modérateur sera remboursé dans les mêmes conditions que celles qui s’appliquent déjà.

A partir du 30 novembre 2017, le tiers payant sera généralisé à l’ensemble des Français. Certains professionnels de santé pourront en plus proposer le tiers payant pour la partie remboursée par les complémentaires santé.