• Obtenez gratuitement des devis d'assurance santé sur Chronomut !

Votre mutuelle Santé en 2 minutes chrono !

N° Vert : 0 800 08 17 35

Appel GRATUIT depuis un poste fixe

Le sport sur ordonnance à partir du 1er mars

Publié le Lundi 27 Février 2017
Le sport sur ordonnance à partir du 1er mars

A partir du 1er mars 2017, les médecins traitants pourront prescrire une activité physique à certains de leurs patients. Cette « activité physique sur ordonnance » est réservée aux personnes souffrant d’une affection longue durée (ALD), mais elle n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale.

Comment fonctionne le dispositif, et comment en bénéficier ? Quelles sont les personnes concernées ?

Une activité physique ou sportive sur ordonnance : explications

Les bienfaits du sport sur la santé sont connus depuis longtemps. Et a contrario, lorsqu’on ne pratique aucune activité physique, la santé s’en ressent très vite ! Dès le 1er mars 2017, le médecin traitant va pouvoir prescrire une activité physique à certains de ses patients. Seules les personnes en ALD, c'est-à-dire en affection longue durée, sont concernées pour le moment par cette mesure.

Le décret, établi dans le cadre de la loi Santé, prévoit « une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient ». Concrètement, l’ordonnance permet aux patients de bénéficier d’un accompagnement par des kinés, des ergothérapeutes, des psychomotriciens et des éducateurs spécialisés en sport et santé. Avec pour objectif un impact positif sur leur quotidien.

Remboursement : pas la Sécurité sociale, mais certaines mutuelles oui

Ces activités sur ordonnance ne seront pourtant pas remboursées par la Sécurité sociale. Mais d’autres solutions pourraient bien être proposées, puisque certaines mutuelles prendront en charge le coût d’une activité sportive dans leurs remboursements. Certaines villes, comme Strasbourg, prennent aussi en charge tout ou partie du coût.

En France, plus de 10 millions de personnes sont en ALD et sont donc directement concernées.

Mieux comprendre les remboursements et comparer en ligne