• Obtenez gratuitement des devis d'assurance santé sur Chronomut !

Votre mutuelle Santé en 2 minutes chrono !

N° Vert : 0 800 08 17 35

Appel GRATUIT depuis un poste fixe

Combien coûte un implant dentaire en France ?

Publié le Vendredi 22 Septembre 2017
Combien coûte un implant dentaire en France ?

La pose d’un implant dentaire, c’est la solution préconisée par les dentistes lorsqu’une dent manque. Il s’agit d’une racine artificielle, sur laquelle est posée une prothèse ou une couronne.

Mais si elle est beaucoup plus esthétique, cette solution est aussi plus coûteuse… et peu remboursée par la Sécurité sociale. Alors, combien coûte un implant dentaire en France ?

Le coût d’un implant dentaire

Selon chaque chirurgien dentiste, la technique et les matériaux utilisés varient. C’est pour cela qu’il est recommandé de demander un devis à plusieurs praticiens avant de se lancer dans la pose d’un implant dentaire : cela permet de vérifier les tarifs, et de comparer.

Le coût dépend de plusieurs paramètres : la région (à Paris par exemple, les implants sont beaucoup plus chers !), les matériaux, la technique et même le type d’implant. Cela dépend aussi du processus choisi par le chirurgien. Certains dentistes par exemple proposent un devis global pour l’ensemble des soins liés à la pose de l’implant ainsi qu’à la prothèse qui y sera fixée. Il faut aussi considérer le coût des soins annexes : la greffe osseuse par exemple, ou encore le scanner.

Il est donc difficile de donner un prix précis… mais on considère généralement une fourchette de tarifs de 900 € à 3000 €. Les prix peuvent varier du simple au triple, et c’est bien pour cela qu’une comparaison est recommandée !

Quels remboursements pour un implant dentaire ?

La pose d’un implant dentaire n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. Mais certains soins liés à l’implant dentaire sont pris en charge en partie par l’Assurance Maladie : c’est le cas de la couronne dentaire par exemple, remboursée à 70 % du tarif de convention. Soit 75,25 €. La greffe osseuse, ou encore le scanner pré-implantaire, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Certaines mutuelles prennent en charge une partie – plus ou moins importante – de ces frais : implant dentaire comme soins annexes. Généralement, cette prise en charge est proposée sous forme de forfait annuel pour une ou plusieurs dents. Plus la prise en charge est élevée, plus la cotisation mensuelle est importante : néanmoins, cela peut se révéler très intéressant lorsque ce type de soins est nécessaire.