• Le comparateur de mutuelles santé du Groupe Gesco Assurances

Votre mutuelle Santé en 2 minutes chrono !

N° Vert : 0 800 08 17 35

Appel GRATUIT depuis un poste fixe

Maladie de Lyme, quelle prise en charge ?

Publié le Jeudi 20 Juillet 2017
Maladie de Lyme, quelle prise en charge ?

La maladie - ou borréliose - de Lyme est contractée suite à la morsure d’une tique infectée, lors d’une promenade en pleine nature, notamment dans les forêts et les prairies. Troubles neurologiques, cardiaques, paralysie faciale… Les conséquences peuvent être graves. Aujourd’hui mieux diagnostiquée, les traitements naturels permettant de soulager les symptômes ne sont cependant pas toujours remboursés. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir quelle part des soins peuvent être pris en charge.

Que faire si l’on est mordu ?

Il est recommandé d'ôter rapidement le parasite avec une pince à épiler ou un tire-tique (disponible en pharmacie). La plaie est à surveiller pendant un mois. Au moindre signe visible (rougeur, gonflement), consulter rapidement son médecin traitant qui prescrit des antibiotiques. Idem si les morsures sont nombreuses, que la personne piquée est une femme enceinte ou un enfant de moins de 8 ans. La meilleure des préventions consiste à porter des vêtements qui couvrent les bras et les jambes et un chapeau avant de partir se promener. 

Les actions du Ministère de la Santé

Entre 2009 et 2015, plus de 29 000 personnes piquées par des tiques auraient contracté la maladie de Lyme, mais les chiffres seraient bien inférieurs à la réalité. Une carence informative a longtemps desservi les victimes. Face à l’errance thérapeutique et l’ampleur du phénomène, devenu un véritable enjeu de santé publique, les autorités sanitaires ont mis en place plusieurs dispositifs. En 2016, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a lancé un Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmises par les tiques. Dans le cadre de ce projet, un protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) a été mis en place pour assurer une prise en charge standardisée et remboursée des malades.

L’appli Signalement TIQUE lancée cette année consiste à collecter des informations qui permettront aux chercheurs de géolocaliser les tiques, d’en savoir plus sur la maladie afin d’améliorer la prévention. Une campagne d’affichage et de spots diffusés à la radio est actuellement menée dans toute la France.

Que prend en charge l’Assurance maladie ?

Le traitement de la maladie a longtemps pâti d’une prise en charge inadéquate. Si elle n’est pas traitée à temps et que des symptômes plus ou moins invalidants s’installent (douleurs articulaires, fatigue chronique), les choses se compliquent. Faute d’une reconnaissance de la maladie, les patients ont recours à des traitements naturels pour les soulager des symptômes (immuno-régulateur, huiles essentielles, probiotiques, compléments alimentaires…). Souvent, ces soins alternatifs ne sont pas remboursés par la Caisse d’Assurance Maladie.

Si vous avez déjà contracté la maladie, qu’elle a été diagnostiquée comme telle et que vous souffrez de ses conséquences, n’hésitez pas à demander à votre mutuelle si elle prend en charge une partie de ces traitements et à faire évoluer votre contrat si besoin.